Ce sont les 18 et 19 décembre 1947, que les délégués de la conférence nationale des groupes Force ouvrière, décidèrent de quitter la CGT.

Ce choix se matérialise, le 19 décembre 1947 avec la démission de Léon Jouhaux et de ses partisans du bureau confédéral de la CGT. 

Le premier congrès de la Confédération générale du travail-Force ouvrière se tient le 12 avril 1948. Léon Jouhaux en devient le premier secrétaire général.

La CGT-FO se veut la continuatrice du syndicalisme réformiste de la CGT de l’entre-deux-guerres, elle revendique le principe de l’indépendance syndicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *